Ça y est ! Votre bébé grandit et semble avoir l’âge pour ses premiers VRAIS repas de bébé ! Exit le lait (maternel ou infantile) exclusif, et bonjour petites purées, compotes, moulinés ou autres soupes.

 En tant que parents, on se pose tous des questions au moment des premiers repas de bébé.

Quand commencer la diversification?

Comment savoir si bébé est prêt  à manger des purées ou des compotes?

Quel aliment donner en premier?

Quelle quantité donner à un bébé selon son âge ?

 

Nous allons TOUT vous dire sur l’alimentation de bébé !

 

Trouver le bon timing !

 Vers 6 mois, l’apport journalier de lait ne suffit plus. Votre enfant a désormais besoin d’autres aliments pour combler ses besoins en énergie et en nutriments. En effet, il commence à bouger davantage, à tenir assis, les dents commencent à sortir et chaque jour est propice à de nouvelles découvertes.

Alors, quand commencer à diversifier bébé ?

Avant 4 mois, le lait est suffisant. Pour digérer autre chose que le lait, l’estomac de bébé doit être prêt et mature. Il faut que bébé produise assez de salive, et que ses reins supportent l’arrivée de nouveaux nutriments. C’est pour cela qu’il est recommandé de ne pas se presser !

On peut commencer à proposer fruits et légumes dès 4 mois, si le médecin donne son accord lors de la visite mensuelle. En fonction de l’état de santé de bébé, vous pourrez commencer en toute quiétude à lui faire découvrir toute les palettes de goûts que lui offre la vie !

 Comment savoir que bébé est prêt ?

Il y a plusieurs signes qui peuvent vous donner l’alerte que bébé est prêt à manger :

  • Il est de plus en plus éveillé et vous regarde manger. Il est intrigué de vous voir porter quelque chose à votre bouche. Il veut prendre la cuillère, toucher votre nourriture, il est curieux.
  • Il est de moins en moins rassasié par le lait. Après le biberon ou la tétée, il en veut encore !
  • Il est physiquement apte à se tenir pour un « vrai » repas. Sa tête tien toute seule, il sait mettre des choses à sa bouche, il tient assis sans flancher.

 

Un premier essai serein

Pour la première mise à table de bébé, veillez à bien vous équiper :

  • Une chaise haute confortable et à la taille de bébé
  • Un bavoir bébé adapté
  • Une cuillère qui correspond à sa petite bouche

C’est bon, vous êtes équipés ? C’est parti pour la première bouchée, n’oubliez pas la photo !

Quels aliments donner à bébé ?

Misez sur les fruits et légumes bio et locaux ! Proposés en purée lisse, à la cuillère, bébé va se régaler.

Pour commencer, voici la liste des aliments recommandés pour les premiers essais, car très appréciés par bébé :

Légumes :

  • Haricots verts
  • Brocolis
  • Carotte
  • Patate douce

Fruits :

  • Pomme
  • Poire
  • Pêche
  • Banane

 

Pas de stress sur les quantités !

 Les premiers jours, 1 ou 2 cuillères suffiront !

Petit à petit, après avoir laissé à bébé le temps de comprendre, et à l’appareil digestif de se mettre en route, on pourra lui proposer des apports en fruits et légumes plus importants et réguliers.

Voici deux petits tableaux récapitulatifs, qui vous donneront des indications de quantité en fonction de l’âge de bébé.

Toutefois, notez que chaque bébé est différent, et qu’au même âge, ils ne font pas la même activité physique, n’ont pas les mêmes capacités ni le même poids. Chaque bébé mangera donc à son rythme, à sa façon et surtout à sa faim !

Comme vous le voyez sur ces tableaux, il faudra veiller à donner à bébé des féculents en plus des fruits et légumes. Sans oublier la matière grasse, essentielle à petite dose pour son bon developpement.

Manger, oui, mais il faut boire aussi !

Pour faciliter l’apprentissage, proposez à votre enfant un biberon, une tasse à bec ou une tasse à paille !

Bébé peut boire de l’eau, surtout l’été. On privilégiera bien sûr une eau minérale, sans nitrate, et à température ambiante pour ne pas impacter sa digestion.

 Pour aller plus loin…

Plus tard, bébé pourra essayer de manger seul avec ses mains (et du nettoyage par la suite !) ou des couverts d’apprentissage.

Il est également possible de diversifier son enfant de façon plus autonome, on appelle cela la DME (Diversification Menée par l’Enfant) , et nous vous en parlerons dans un prochain article…

Et si bébé refuse de manger ?

Il y a plusieurs raisons possible pour cela :

  • Il n’est pas prêt ! Dans ce cas, on ne force pas, et on propose autre chose à un autre moment.
  • Il n’a pas faim, car ce n’est pas la bonne heure! En général, un bébé mangera mieux juste après son réveil. Il sera en forme, concentré. Il n’y a rien de plus difficile à faire manger qu’un bébé fatigué et grognon !
  • Il a mal aux dents et manger le fait souffrir. C’est le moment d’utiliser un jouet en silicone ou une mitaine de dentition pour soulager bébé (le silicone est à la fois mou et résistant pour appuyer sur les gencives et aider bébé à avoir moins mal lors de la pousse de la dent).

S’il refuse de manger plusieurs repas de suite, contactez votre médecin.

Et voilà, vous savez tout sur les débuts de la diversification de bébé.

Maintenant, à vos fourneaux, cuiseurs vapeur et mixeurs, et amusez-vous !

Alimentation bébé de 4 à 6 mois

Alimentation bébé de 6 à 8 mois

suscipit elit. mattis ut risus. Aliquam adipiscing